Du 28 septembre au 6 octobre

Vases Podium chez Teo Jakob, Genève

TeoJakob_ceramique

Du 28 septembre jusqu’au 6 octobre, le Parcours céramique carougeois s’empare de la ville de Carouge (Genève) avec une vingtaine d’expositions. Dans le cadre de cette manifestation, teo jakob a édité en série limitée des vases créés par les designers Alfredo Häberli et Nicolas Le Moigne et réalisés par le céramiste fribourgeois Peter Fink.

Vernissage et exposition
Les vases sont présentées pendant le Parcours céramique dans notre magasin à Carouge. Nous vous invitons au vernissage le 28 septembre de 11h00 à 13h00 à la Place de l’Octroi 8 : venez célébrer cette édition exclusive avec nous, en présence des designers et du céramiste. Nous nous réjouissons de vous accueillir !

Folies de fleurs d’Alfredo Häberli
Intitulé «Locuras de las flores» (Folies de fleurs), le travail d’Alfredo Häberli se compose de trois séries de trois grands vases. Ici, l’idée était tout simplement de créer un récipient capable de sublimer tout type de fleurs. Plus habitué à travailler en grande série et pour un public plus large, le designer a conçu avec ces vases une édition limitée pour teo jakob. «J’ai pu me pencher sur un projet que je ne pourrais pas recréer de manière industrielle. C’est un autre esprit, une autre philosophie» commente t-il.

Le vase avec son piédestal de Nicolas Le Moigne
De son côté, Nicolas Le Moigne présente la série « Podium », soit six vases de différents coloris. Le designer est parti du constat suivant: lorsqu’un objet est présenté dans un musée ou une galerie d’art, il est indissociable de son socle. Créer un vase qui possède déjà son piédestal lui paraissait donc évident. «La lumière projetée sur l’objet lui donne une sorte de fragilité, comme quelque chose qu’il faut protéger», explique t-il. Au total, ce sont six séries de trois vases qui seront mises en lumière dans cette exposition.

Film et atelier encadrent l’exposition
Le public est également invité à visionner un film expliquant les différentes étapes des réalisations. Un atelier présente par ailleurs les différents outils nécessaires à la création de pièces en céramique. «Cette exposition permet de prendre conscience que chaque objet design, qui peut parfois paraître froid au premier abord, est porteur d’une chaleur humaine, d’un savoir-faire et d’une sensibilité certaine, observe Michèle Rossier, directrice de teo jakob. C’est aussi une occasion de redécouvrir des valeurs essentielles qu’on perd parfois de vue.»

www.teojakob.ch