Novembre 2015

Design de cadrans de la montre Bubble pour Corum

Bubble_Corum_Sphere.2

En l’an 2000, Corum présentait la Bubble, une montre surdimensionnée munie d’un verre saphir élargi. Un design radical qui devint aussitôt un must du troisième millénaire. Quinze ans plus tard exactement, la Bubble effectue un retour triomphal, s’imposant comme un véritable pilier de l’héritage créatif de Corum. Deux nouveaux opus viennent à présent compléter la série Op Art, lancée cette année. Avec ses 8 mm d’épaisseur, le verre saphir est l’un des plus robustes jamais créés en horlogerie. Faisant office de loupe, il agrandit et déforme le cadran. C’est en partenariat avec le designer industriel, Nicolas Le Moigne, que deux nouveaux designs sont créés. Les motifs sont inspirés de l’Op Art, ou art optique, dont Victor Vasarely, artiste français d’origine hongroise est le père. L’Op Art visait à créer des séquences statiques pour donner l’impression de mouvement ou pour produire des perspectives surprenantes ou contradictoires. Nicolas Le Moigne a repris ces codes, tout en optimisant l’effet de trois dimensions à une échelle extrêmement réduite. Le résultat est vibrant et laisse échapper toute l’effervescente énergie de la Bubble.

Le cadran de la Bubble Sphere2 porte ainsi bien son nom, puisqu’il est imaginé comme la continuité du dôme de verre saphir, donnant alors l’illusion d’une pleine sphère. Les lignes qui parcourent habilement le cadran et le verre participent pleinement de cet effet d’optique. Dans le second modèle de cette série Op Art, Nicolas le Moigne nous fait voyager au travers d’un cadran semblable à un paysage symbolisé, qu’il a voulu tout en reliefs, dans une alternance de courbes et de creux parfaitement maîtrisés. Les sillons et les jeux d’ombres, imitant la surface d’une eau en mouvement, donnent ainsi leur nom à la Bubble Drop.

Ces deux nouveaux opus édités à 350 exemplaires chacun, viennent compléter la série Op Art. Le premier est composé d’un cadran laiton et d’un boîtier PVD, tous deux de couleur bleu. Les aiguilles reprennent la même teinte et sont agrémentées de Super-LumiNova. Faisant appel aux mêmes matériaux, le second est décliné dans une version entièrement revêtue de brun. Les aiguilles poursuivent ce monochrome, tout en marquant une rupture avec le cadran. Les deux modèles sont montés sur des bracelets en caoutchouc doublés de cuir et équipés d’une boucle assortie au boîtier.

www.corum.ch